Jeannine Gagné
Amazone
Amazone Film
Retour à la page d'accueil
Le dernier souffle
Mon nouveau monde
Sur les étages
Ma vie réelle
L'or des autres
L'art en action
4 courts
L'atelier de mon père
Turbulence à la périphérie...
Zig Zag
Des Nouvelles Du Nord
Comme à Cuba   (production amie)
Trois rois
À l'ombre
Nestor et les oubliés
Solitudes
Gilles Carle ou l'indomptable imaginaire
Après le déluge
Roger Toupin, épicier variété
Au fil de l'eau
3 soeurs en 2 temps
Home
Fais semblant que tu m'aimes
La position de l'escargot
Aube urbaine
Amazone
Maison de production Contactez-nous English
Amazone Film
Historique Productrice Prix et mentions
Coupures de presse
Amazone Film
Amazone Film
Jeannine Gagné
Au fil de l'eau

Réalisatrice, productrice (Montréal).

Après des études pratiques et théoriques en communication et en cinéma, elle devient spécialiste en audiovisuel au ministère de l'Éducation et professeur. Dès la fin des années 1980, elle se consacre entièrement au cinéma.

Entre temps (1986, c.m.) est le premier film qu'elle réalise de façon professionnelle. Elle y fait le portrait d'une jeune fille enceinte. Elle tourne ensuite à l'ONF Drôle de fille (1987, c.m.), un portrait du clown Chatouille au travail.

Après plusieurs films où elle est assistante à la réalisation, elle revient en force en 1995 avec deux films. D'abord un essai-poème documentaire où s'immisce la fiction, Aube urbaine (c.m.), prix du meilleur court métrage remis par l'AQCC. Ce film d'atmosphère capte l'insolite quotidienneté d'une ville et de ses habitants dans le clair-obscur d'un petit matin d'hiver et assemble, de manière impressionniste, des fragments de son et des portraits variés.

Elle réalise aussi Bébé bonheur (1994, m.m.), un documentaire plus classique au sujet percutant : les adolescentes mères. Dans ce film, Gagné ne juge pas, elle témoigne avec sensibilité d'une réalité troublante.Le succès du film confirme la pertinence de l'approche de la cinéaste. Elle retourne ensuite vers un cinéma plus personnel en s'inspirant, dans L'insoumise (1998, m.m.) de l'œuvre de Marie-Claire Blais. Les propos de celle-ci -événement rare- viennent s'intercaler à des mises en scène de pages choisies. Il en résulte une mosaïque qui fait découvrir l'univers de la romancière et renouvelle le genre de la biographie littéraire sur pellicule.

Réalisatrice éclectique explorant diverses esthétiques, Gagné est aussi, aux Films de l'autre, une productrice qui prend le risque d'œuvres importantes et originales, notamment l'étonnant Rosaire et la Petite-Nation (B. Pilon, 1996) et plusieurs films de Michka Saal, dont la coproduction La position de l'escargot (1999).

C'est pour ce film qu'elle fonde sa propre compagnie de production en 1999, Amazone Film, qui lui donne plus de liberté et d'indépendance dans son travail de réalisation et de production de films d'auteur. Elle y réalise des fictions, Fais semblant que tu m'aimes (2000, c. m.), Au fil de l'eau (2003), une réflexion sur l'existence tirée d'une pièce d'Évelyne de la Chenelière, Turbulence à la périphérie d'une rencontre (amoureuse?) (2008, c. m.) une comédie romantique scénarisée par Jacques Marcotte, et un documentaire, Solitudes (2005, c. m.), 64 portraits brefs et touchants de personnes solitaires qui n'ont pour remplir leur vie que la télévision. Même si elle ne tourne pas le dos à la fiction, on n'a qu'à penser à Home (P. Katrapani, 2002), sur les pays réel et imaginé, c'est surtout comme productrice de documentaires d'auteur que Gagné s'affirme. Mentionnons Gilles Carle ou l'indomptable imaginaire (C. Binamé, 2005, m. m.), sur la résilience créatrice du célèbre réalisateur, mais surtout sa constance envers Benoit Pilon, dont elle produit 3 sceurs en 2 temps (2002), qui porte sur la création théâtrale, puis un film remarqué Roger Toupin, épicier variété (2003), suivi du film qui reprend un de ses personnages, Nestor et les oubliés (2006), et une coproduction avec l'ONF, Des nouvelles du Nord (2006). Gagné démontre une honnêteté exemplaire dans sa démarche, une intelligence et une souplesse dans le choix de ses sujets et une rigueur dans la pratique de son métier. Elle s'est engagée dans son milieu, notamment en fondant Cinéma femmes et en travaillant à la défense du cinéma et de la vidéo indépendants.

AUTRES FILMS :

Sans faire d'histoire (1973, c.m.), Une bien belle ville (coréal. M.Lamothe, F.Allaire et S.Groulx, 1976, c.m.), Où étiez-vous ? (coréal. D.Poitras, 1986.c.m.), C'est aussi ton affaire (1990,c.m.), Gardées sous silence (1990, c.m.).
______

Texte de Pierre VÉRONNEAU (2006), paru dans le Dictionnaire du cinéma québécois, éd. Boréal, Montréal, 814 p.

retour en haut
Scénariste, réalisatrice et productrice
Au fil de l'eau

Turbulence à la périphérie d'une rencontre (amoureuse?) (2008) fiction, 17 minutes. D'après un scénario de Jacques Marcotte. Avec Louise Portal, Gilbert Sicotte et Françoise Graton.

Zigzag (2007) 3 minutes, film pour enfants.

Solitudes (2005) 22 minutes, essai documentaire.

Au fil de l'eau (2003) fiction, 90 minutes. Avec Margot Campbell, Michelle Rossignol. Frédérique Collin, Guy Thauvette, Claude Laroche, Paul Ahmarani et Gabriel Gascon.

6 min 36 avant l'arrêt (2001) 7 minutes , fiction.

Fais semblant que tu m'aimes (2000) 14 minutes, fiction pour enfants.
Diffusion Radio-Canada. Mention honorable Festival de New Haven. Premier prix Festival International du Rhode Island. Festivals: Yorkton, Giffoni, Palm Springs, Rhode Island, Rimouski, Chicago, Rouyn-Noranda, Sienne, Buff Sandnes, Buff Malmö, Ile de la Réunion, New Haven, Auburn…

L'insoumise (1998) 53 minutes, moyen métrage documentaire d'après l'oeuvre de l'écrivaine Marie-Claire Blais. Diffusions Télé-Québec, TV5. Grand Prix Télévision Festival Famallicao, Portugal Festival International du Nouveau Cinéma de Montréal. Festival International des films de femmes de Créteil.

Aube urbaine (1995) 22 minutes. Production Les Films de l'Autre. Essai. Meilleur court métrage aux Rendez-vous du cinéma québécois 1995. Prix Vision du Réel, Nyon 1995. Festivals Cinéma du réel/Paris, Namur, Sienne, Rotterdam, Oberhausen et autres.

AUTRES PROJETS EN COURS

Le vendeur de météorite – Scénario de long métrage en coécriture avec Jacques Marcotte

Gabrielle et les autres – Scénario de long métrage

retour en haut
Scénariste et réalisatrice
Au fil de l'eau
Bébé bonheur (1995) 56 minutes. Production Regards de femmes, ONF. Documentaire sur trois mères adolescentes. Diffusion TVA 6 janvier 97. Cote d'écoute: 570,000. Meilleur vendeur ONF 1995.

Drôle de fille (1987) 28 minutes. Production Regards de femmes, ONF. Un portrait de la clown Chatouille au travail. Diffusion Radio-Canada Mention aux Rendez-vous du cinéma québécois 1988.

Entre temps (1986) 30 minutes. Production Vent d'Est. Fiction avec Charlotte Laurier, Marthe Turgeon, Michel Daigle. Diffusion Radio-Canada.

Une bien belle ville (1976) 20 minutes. Réalisation collective avec Michel Lamothe, Sylvie Groulx, Francine Allaire. Documentaire sur les problèmes de logement à Montréal. Meilleur Film au Festival Populaire de montréal 1976.

Sans faire d'histoire (1973) 10 minutes. Meilleur documentaire au Festival Canadien du Film Etudiant.

Mascara et rouge à lèvres (1973) 12 minutes.
Présenté à l'exposition Canada Trajectoires 73 au Musée d'Art Moderne de Paris.
retour en haut
Productrice
Au fil de l'eau
Sur les étages (2013) 52 minutes, un documentaire de Sylvie Groulx.

Ma vie réelle (2012) 90 minutes, un documentaire de Magnus Isacsson. Grand prix de la compétition nationale de longs métrages lors de la quinzième édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal.

L'or des autres (2011) 60 minutes, un documentaire de Simon Plouffe présenté au Rencontre internationale du documentaire de Montréal, RVCQ récipiendaire du Merit Award for Advocacy - Montana CINE International Film Festival et du Silver Lei - Honolulu Film Awards

L'art en action (2009) 52 minutes, un documentaire de Magnus Isacsson et Simon Bujold. Mention pour le prix caméra au poing - Rencontres internationales du documentaire de Montréal. Gémeau du meilleur portrait 2011

L'atelier de mon père (2008) 72 minutes, un documentaire de Jennifer Alleyn, Meilleure œuvre canadienne - Festival International du film sur l’art. Nomination Jutra 2009. Gémeau du meilleur portrait 2009

Comme à cuba (2008) 63 min, essai documentaire de Fernand Bélanger, Yves Angrignon et Louise Dugal. Hotdocs, Québec, RVCQ, Vancouver.

Nouvelles du Nord
(2007) 90 minutes, documentaire de Benoit Pilon.  Co-produit avec l'ONF. Diffusion à Radio-Canada.

Nestor (2006) 52 minutes, documentaire de Benoit Pilon. Diffusion à Télé-Québec

À l'ombre (Coproduit avec Paul Audet) - 2006, 20 min, fiction de Simon Lavoie. Festival de Toronto, FNC. Nomination au Jutra.

Gilles Carle ou l'indomptable imaginaire (2005) 52 minutes, documentaire de Charles Binamé. Visions du Réel, Nyon, Suisse, FIPA, Jutra du meilleur documentaire québécois 2005. Gémeau du meilleur montage 2006

Après le déluge (2003) 9 minutes, court métrage d'animation de Fernand Bélanger. Festival international du film sur l’art. Festival du nouveau cinéma de Montréal

Roger Toupin, épicier variété (2003) 52 minutes, documentaire de Benoit Pilon. Diffusion Radio-Canada et Canal D. Jutra du meilleur documentaire québécois 2004. Gémeau du meilleur documentaire-société 2004. Bayard d’or du meilleur documentaire - Namur, Belgique
Meilleur documentaire long métrage - Festival international du film francophone de Moncton
Mention spéciale - Visions du Réel, Nyon, Suisse

3 soeurs en 2 temps (2002) 96 minutes, documentaire de Benoit Pilon. Diffusion Télé-Québec. En compétition au Festival international du film sur l’art

Home (2002) 70 minutes, docu-fiction de Phyllis Katrapani, avec François Papineau et Jacinthe Lagüe. Production Île Blanche et Amazone Film.

Aller simple (2000) 13 minutes, court métrage de fiction de Nathalie Théocharides, production INIS.

La position de l'escargot (1998) 100 minutes, long-métrage de fiction de Michka Saäl. Co-production avec Éléfilm, France, et acheté sur scénario par Canal Plus
Avec Victor Lanoux, Mirella Tomassini, Dino Tavarone, Pascale Montpetit, Henri Chassé. Remstar Distribution. Avec la participation de Canal +. Festivals: Montréal, Montpellier, Mardel Plata, Jerba, Rouyn-Noranda, Carthage, Taipei, Toronto...

Rosaire et la petite nation (1996) 70 minutes, long-métrage documentaire de Benoît Pilon. Nomination pour meilleur long métrage aux Rendez-vous du cinéma québécois 1997

Entre elle et moi (1992) 40 minutes. Documentaire de Mireille Dansereau.
Mention au Festival international du nouveau cinéma.

Nulle part la mer (1990) 40 minutes. moyen métrage de fiction de Michka Saäl.
Prix du meilleur film au Festival International de Ste-Thérèse, catégorie premières oeuvres.

Loin d'où? (1988) 25 minutes. Documentaire de Michka Saäl.
Meilleur court métrage aux Rendez-vous du cinéma québécois 1989.
retour en haut
Honneurs et implication

En reconnaissance de son implication durant les dix premières années de l’organisme, Les films de l’autre l’ont nommée « membre à vie ».

Elle fût honorée par Femmes du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias lors de leur Gala de 2008.

Son travail a fait l’objet d’une rétrospective à la Cinémathèque québécoise en 2006 et d’un hommage à Regard sur le court au Saguenay en 2009.

En 2009, les Rendez-vous du cinéma québécois ont souligné les 10 ans d’Amazone Film par une projection spéciale.

Depuis 2008, elle siège au Conseil National du Cinéma et de la Télévision de la SODEC où elle représente le cinéma indépendant.

ASSOCIATIONS

Académie canadienne du cinéma et de la télévision
Cinémathèque québécoise
DOC QUÉBEC
Femmes du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias (Membre du CA de 2008 à 2011) 
PRIM
Réalisatrices équitables
SARTEC
SCAM/SACD
retour en haut
Coupures de presse  
Au fil de l'eau
Critique d'Aube urbaine - Le Devoir
Critique de L'insoumise - La Presse - 20 novembre 1998Amazon
Critique de L'insoumise - Le Devoir - 21 novembre 1998
Critique de L'insoumise - Le Devoir - 28 novembre 1998
Critique de Bébé Bonheur - La Presse - 15 janvier 1995Amazon
Critique de Bébé Bonheur - Allô Vedettes - 21 janvier 1995
Critique de Bébé Bonheur - Francine Laurendeau
retour en haut